PL Cloutier est devenu l’attraction de l’école en tenant son chum par la main

Dans son récent "vlog post", PL raconte les anecdotes entourant son coming out au secondaire.
Ecrit par

PL Cloutier n’est pas un YouTubeur comme les autres. Non pas parce qu’il est gay, mais parce qu’il sait alterner entre niaiseries divertissantes et pans de vie éclairants. Lumière.

PL Cloutier sort du placard : il est allé à l’école anglaise. Trêve de plaisanteries. Dans un récent vidéo, PL nous rejoint depuis… son placard. En scrutant le décor, on devine un adepte du rollerblade et un fervent nationaliste? Qu’importe, il est là pour nous parler d’autres choses. On pourra reprocher aux vlogueurs de rire comme des enfants et de gesticuler généreusement, mais on ne pourra pas leur reprocher d’être superficiels. Pas dans le cas de PL Cloutier, en tous cas. Le génie de ce YouTubeur québécois aux multiples fans européens (flashback : MFA) réside d’abord dans sa capacité à faire rire sur l’absurde du quotidien, avec l’autodérision authentique qui fait sa marque. Mais il sait aussi, en parallèle, parler à coeur ouvert, notamment de son parcours de jeune LGBT. C’est une bonne nouvelle car les modèles ouvertement “queer” ont été trop rares (ça commence à changer partout, bonjour Kristen Stewart à Paris). Et c’est une encore meilleure nouvelle parce que PL ne prétend être la référence de personne, juste une voix de plus. Il ne prétend pas, non plus, être un expert à la place des ressources déjà disponibles autour de cette problématique.

Les confidences de PL vous voleront quelques sourires à coup sûr. Il y raconte ce premier cycle du secondaire, alors qu’il était la risée de plusieurs, sans être out. C’est durant son deuxième cycle dans une nouvelle école que PL a “craché le morceau”, étant tombé amoureux d’un ami avec l’aide de MSN Messenger (la belle époque). Ce n’est pas sans consulter d’abord la pauvre travailleuse sociale, pour parler de ses émotions durant les cours de mathématique. Pauvre de PL, donc, qui a reçu des conseils bienveillants mais maladroits. C’est une anecdote qui révèle quand même une lacune en matière de ressources pour les jeunes queer, bien que les choses s'améliorent. Le clou de l’histoire de Cloutier, c’est quand il a pris son chum par la main, après beaucoup d’anxiété… inutile! Car s’il est devenu l’attraction de tout le secondaire (lieu du jugement premier), ça n’aura pas duré longtemps et lui aura attiré la sympathie d’une punk. Let’s drink to that, le secondaire est fini. L'histoire de PL ressemble-t-elle à la vôtre ou à celle d'un proche?

Source : YouTube : PL Cloutier - Crédit : YouTube : PL Cloutier, melty.fr